Votre premier Noël séparé

Cet article me touche de plein coeur, car ce Noël sera votre premier Noël séparé. De plus, avec cette pandémie, il est peut être difficile de voir plus de monde. Et la solitude peut prendre le dessus.

Être séparé n’est pas négatif et cela est souvent pour le bien de tout le monde, en premier lieu pour les enfants. Mais à vous, parent, à toi, parent si j’ose le tutoiement dont c’est le premier noël séparé, nous savons que cela va être dur. C’est une symbolique ce premier Noël.

Oui c’est dur car ce moment de fêtes devrait rester familial, tous ensemble. Personne ne devrait être séparé. Tout le monde devrait rester ensemble, partager ce moment de joie et d’excitation.

C’est un lourd sentiment de peine, de solitude car tes enfants ne te sauteront pas au coup pour le jour de Noël.

Cette année, les fêtes de Noël seront calmes, silencieuses. Oui le choix est dur, rude, pour cette séparation. Mais aucun divorce n’est rempli de joie. Toutefois, cela a été fait pour le bien de tous, et c’est ca le plus important.

Alors promets-nous que pour ces fêtes, si tu es seul.e, alors tu prendras soin de toi. Tu te boiras un thé chaud, tu feras une marche (même habillé en jogging), ou tu resteras chez toi. Tu regarderas une comédie romantique, ou tu liras un livre. En résumé, fais ce qu’il te plait.

 

Si tu as le coeur léger, tu pourras appeler la famille éloignée que tu n’as pas vu depuis longtemps.

Pense à ton enfant que tu retrouveras heureux. Il aura été heureux d’aller fêter Noël chez son papa/ sa maman. Et il sera heureux de le fêter aussi avec toi. Nous sommes tous d’accord que dire le 24 et le 25 sont des jours importants, toutefois, ce ne sont que des jours. Et Noël peut être fêter quelques jours après/ quelques jours avant. Noël n’est pas un jour fixe, Noël sont des moments de partage.

Pour tenter de passer ce cap, alors le plus important est

  • la communication avec vos enfants : parler, discuter, demander ce u’ils ressentent, leur joie, ce qu’ils vont faire, ce qu’ils ont fait
  • la communication avec le papa: sûrement le plus dur, mais pour vos enfants, vous serez compréhensif/ ve et conciliant.e
  • la discussion avec vos proches; osez dire quand cela ne va pas.
  • la planification
  • puis, si c’est le premier Noël et que certaines choses doivent être ajustées, elles le seront l’année prochaine. On ne réussit pas tout la première fois.

 

Cet article et ses quelques conseils ne te feront pas sentir mieux peut être, mais il était important que je partage ma pensée et de partager que vous n’êtes pas seul.e dans ce cas.

Prenez soin de vous et de vos proches.

 

No Comments

Leave a Comment